Gnosticisme universel
La vérité sur les Têtes colossales

La vérité sur les Têtes colossales

Les révélations faites par le Maitre Samaël Aun Weor à propos des Têtes colossales olmèques sont étonnantes. Des détails qui ne peuvent provenir que d’un témoin direct de cette époque lointaine. Un témoin qui se souvient…

Les archéologues n’ont toujours pas pu expliquer comment de tels blocs de roc ont pu être transportés jusqu’aux endroits où elles se trouvent; car constitué de pierre volcanique magnétique. D’après le Maitre, ces têtes géantes en pierre auraient plutôt été fabriquées à partie d’un mélange, un peu comme le ciment ou le béton. Elles n’auraient donc pas été transportées, mais fabriquées sur place. De plus, il explique pourquoi les traits de ces visages ne correspondent pas aux traits olmèques. Mais avant, voyons brièvement ce qu’en dit Wikipedia…

Les Olmèques sont un ancien peuple précolombien de Mésoamérique s’étant épanoui de 2500 av. J.-C. jusqu’à 500 av. J.-C. sur la côte du golfe du Mexique, dans le bassin de Mexico, et le long de la côte Pacifique (États du Guerrero, Oaxaca et Chiapas). C’est la plus ancienne civilisation connue de Mésoamérique, dont elle est souvent considérée comme la « culture-mère », parce que la première ville olmèque, San Lorenzo, est la plus ancienne ville mésoaméricaine connue et parce que les cultures suivantes partagent plusieurs caractéristiques communes qui semblent héritées des Olmèques. Le terme « olmèque », issu du terme nahuatl olmeca, qui signifie « les gens du pays du caoutchouc », est lié à la découverte de la première tête colossale olmèque, en 1862, et a été officialisé en 1942 par les olmécologues.
— Wikipedia

Les têtes colossales olmèques sont des sculptures monolithiques représentant des têtes humaines en ronde-bosse de grande taille. Taillées dans des rochers en basalte, elles datent au moins de 900 av. J.-C. et sont représentatives de la civilisation olmèque en Mésoamérique. Des 17 têtes colossales connues, toutes représentent des hommes d’âge mûr avec des joues bien en chair, un nez plat et un léger strabisme ; leurs caractéristiques physiques correspondent à un type qui est toujours commun parmi les habitants des États de Tabasco et Veracruz au Mexique. Les rochers proviennent des montagnes de la Sierra de los Tuxtlas de Veracruz ; comme les pierres utilisées pour la production des statues ont été transportées sur de grandes distances, nécessitant beaucoup de ressources et d’efforts humains, on pense que ces monuments sont les portraits de dirigeants olmèques puissants. La méthode et la logistique de leur transport sur ces sites restent peu claires.
— Wikipedia

La vérité sur les Têtes colossales

Divers passages d’une conférence du Maitre Samaël Aun Weor

« En réalité, je n’ai quasiment rien lu, oui rien, je n’ai quasi rien lu de l’Anthropologie. Cependant, tout ce qui existe ici, chez les Nahuatl et qui existe chez les Mayas, je le connais parfaitement, oui, tout. Il se trouve que j’avais déjà connu cela, et que j’ai donné beaucoup d’indications sur tout cela. Pourquoi ? Parce que, dans les temps anciens, j’ai été en relation avec cette grande culture, avec ces cultures Maya et Nahuatl. Il m’appartenait de conduire des caravanes en provenance de l’Atlantide.

« Et alors venaient, bien sûr, des caravanes. On logeait dans des caravansérails, des espèces de restaurants ou cafés, on aurait plutôt dit des restaurants ou hôtels; c’est là qu’on logeait. Je rencontrais toujours ces gens de race noire qui arrivaient, quand ils venaient d’Afrique en passant par l’Atlantide. J’ai connu tout cela. Et il m’est arrivé aussi plusieurs fois de conduire des pèlerins jusqu’à Teotihuacan et à Yucatan, et tout ça. C’est grâce à cela que je connais toute cette Sagesse des anciens Nahuas, Mayas, Toltèques, Zapotèques, etc. Une [sculpture en] forme de tête abonde beaucoup par là-bas, d’une personne avec des traits noirs. Une personne que j’ai connue… C’est un vestige des Initiés africains qui venaient jusqu’ici…

La vérité sur les Têtes colossales

« Il y avait aussi des Initiés africains noirs. Encore, comme souvenir de cela, on voit une sorte de grosse tête, aux pommettes saillantes avec une bouche africaine, un nez africain… Les anthropologues leur donnent un nom, ils disent que ce sont des Olmèques. Bon, j’ai entendu ce qu’ils disent, mais moi je dis ce que je sais. Ce qu’ils disent est une chose et ce que je sais en est autre chose…

« Si on observe ces têtes en pierre, énormes, très grandes, aux traits africains, bien sûr qu’elles sont africaines! Elles ont été faites en souvenir de ces Initiés africains qui venaient, alors, de l’Afrique en traversant l’Atlantide.

« L’Afrique ne s’appelait pas Afrique à cette époque; c’était alors un petit continent : le continent de Grabontzi. Et ce continent n’était pas très grand; le continent de Grabontzi était petit… Mais plus tard, après la submersion de l’Atlantide, de nouvelles terres ont surgi du fond des mers et se sont ajoutées à ce continent et il s’est agrandi, il est devenu grand. Mais en ces temps, dont je suis en train de vous parler, le continent de Grabontzi était très petit.

« Mais les Initiés africains arrivaient d’Afrique, par l’Atlantide, et arrivaient au nord du golfe du Mexique, et entraient dans tout le pays. Et, comme conséquence de cela, les descendants ont érigé des monuments et plus tard, ils ont taillé des têtes, en témoignage de ces gens africains. Mais, réellement, observez qu’elles ne coïncident avec aucune des races précortésiennes, établies ici au pays; c’est un type complètement négroïde. Négroïde ! D’où vient-il ? C’est un souvenir de cette époque !

La vérité sur les Têtes colossales

« Avec l’engloutissement de l’Atlantide, cette terre a disparu; qui reliait l’Afrique avec le nord du golfe du Mexique. C’en fut la fin, l’océan avala cette bande de terre et il y eut des changements colossaux. Par exemple, normalement j’aimais vivre dans une vallée très tranquille qu’il y avait, où à présent c’est le golfe du Mexique. Avec la Grande catastrophe, cette vallée fut alors inondée par les eaux et à présent c’est le golfe du Mexique.

« Il y eut des changements terribles dans la géologie. Ce lieu était rempli de nombreux royaumes. J’aimais vivre de royaume en royaume… C’était plein de royaumes… J’ai visité tous ces royaumes, et ces royaumes ne s’appelaient pas « Mexique », ils avaient différents noms, selon les rois, selon leurs traditions. Bien sûr, plus tard ce fut Mexique, avec les Mexicas, qui prit son nom de l’ancien Mexique, mais à l’époque dont je vous parle, il y avait beaucoup de royaumes, beaucoup… Je les ai connus…

« Et toutes ces connaissances et tout ce que renferment ces pierres, toute cette question, sont des connaissances ésotériques transcendantales. Il m’appartient, ou il m’appartiendra de vous les dévoiler, et il m’appartient de vous les dévoiler. J’ai été témoin des cultes qui se faisaient, tant au Yucatan que dans l’antique Tenochtitlan et les lieux voisins.

« Mais, observez une chose très curieuse : ce type de tête négroïde, auquel j’ai fait allusion, ne s’insère réellement dans aucune des cultures qu’il y a ici. C’est quelque chose de distinct, quelque chose de bizarre, quelque chose de différent, quelque chose qui n’a rien à voir avec ces cultures actuelles. Rien ne correspond !

« Mais, ce qui est curieux, c’est que ces sortes de très grandes pierres n’étaient pas transportées comme beaucoup le croient. Non, on pétrissait alors les pierres, on pétrissait les roches au moyen d’une certaine formule qui est perdue de nos jours.

Webmestre

Le présent blogue est un projet personnel dont le but est de partager l’enseignement du Vénérable Maître Samaël Aun Weor. Ma motivation derrière ce travail est mon profond intérêt pour l’origine des religions et de la spiritualité qui à mon avis se trouve dans la Doctrine du Christ intime.

Ajouter un commentaire

Sociaux

Vous pouvez nous suivre sur les réseaux sociaux.

La vérité sur les Têtes colossales
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!