Popol-Vuh, Popol Wu’uj, Pop Wuh

29 Mai,2015 | Livres et textes | 0 commentaires

Voici le plus beau livre de l’Amérique indienne, et sans doute le plus ancien document sur la civilisation préhispanique.

« Le Pop Wuh, le Livre du Temps, représente pour le Nouveau Monde ce que le Poème de Gilgamesh ou la Genèse ont représenté pour l’Ancien Monde. Histoire de la création de l’univers, il raconte l’avènement de Wuqub Hunahpu, Seigneur Sept à la Sarbacane, son voyage initiatique jusqu’à l’empire souterrain de Hun Kamé, Seigneur de Chibalbá, puis son union avec la première vierge Îchkik, qui enfantera le héros Hunahpu Chbalanké, annonciateur de l’apparition du Soleil et des premières créatures, pères des rois du pays kí-tchè, Entre les Agaves, qui devint plus tard le Guatemala.

« Cette nouvelle traduction du grand livre des Maya kí-tchè est sans aucun doute la plus authentique. Adrían Chávez est un Indien kí-tchè qui a consacré sa vie à l’étude de sa langue maternelle — et à corriger les erreurs de transcription dues au père Francisco Jiménez et les contresens des précédentes traductions. Grâce au vieux maître — hélas disparu avant de voir paraître cette traduction en langue française —, le Livre du Temps des anciens Maya kí-tchè nous devient familier. Parfois mystérieuse, énigmatique, mais toujours imaginative, on voudrait dire romanesque, dans son foisonnement et son rythme chanté, cette parole est celle d’une des plus durables sagesses du monde. »

J.M.G. Le Clézio

Note

Je ne diffuse pas ici le livre de Anny Amberni, mais plutôt sa traduction française du manuscrit. Si vous souhaitez lire ce livre, il est en vente dans les librairies et disponible dans les bibliothèques.

Source du manuscrit : library.osu.edu