Panta Dôra, ou Anésidora

3 Juin,2015 | Livres et textes | 0 commentaires

L’Amphore de Anésidora

Plus communément appelé Pandora, ou la Boite de Pandore, ce symbolisme a assurément la même signification que celui d’Adam et Ève mangeant la pomme.

Dans la mythologie grecque, Pandore est la première femme. Elle est associée à la légende de la boîte de Pandore (en fait, une jarre). Elle est parfois appelée Anésidora, celle qui fait sortir les présents des profondeurs, en fait la Déesse de la terre qui préside à la fécondité.

Pandore fut créée sur l’ordre de Zeus qui voulait se venger des hommes pour le vol du feu (l’énergie sexuelle) par Prométhée (Lucifer). Elle fut ainsi fabriquée dans de l’argile et de l’eau par Héphaïstos ; Athéna lui donna ensuite la vie, lui apprit l’habileté manuelle (elle lui apprit entre autres l’art du tissage) et l’habilla ; Aphrodite lui donna la beauté ; Apollon lui donna le talent musical, Hermès lui apprit le mensonge et l’art de la persuasion et lui donna la curiosité ; enfin Héra lui donna la jalousie.

Zeus offrit la main de Pandore à Épiméthée, frère de Prométhée. Bien qu’il eût promis à Prométhée de refuser les cadeaux venant de Zeus, Épiméthée accepta Pandore. Pandore apporta dans ses bagages une boite mystérieuse que Zeus lui interdit d’ouvrir. Celle-ci contenait tous les maux de l’humanité, notamment la Vieillesse, la Maladie, la Guerre, la Famine, la Misère, la Folie, le Vice, la Tromperie, la Passion, ainsi que l’Espérance.

Une fois installée comme épouse, Pandore céda à la curiosité qu’Hermès lui avait donnée et ouvrit la boite, libérant ainsi les maux qui y étaient contenus. Elle voulut refermer la boite pour les retenir; hélas, il était trop tard ! Seule l’Espérance, plus lente à réagir, y resta enfermée. La boite qu’elle ouvrit se nomma alors Boite de Pandore.

C’est l’Iliade qui, aux vers 527 et suivants du chant XXIV, utilise ce terme : dans la maison de Zeus, il y avait deux jarres, l’une enfermant les biens, l’autre les maux.

Une amphore d’eau renversée, une coupe de vin répandue, une boite secrète qui ne doit pas être ouverte, un fruit qui ne doit pas être consommé sous l’avertissement d’un serpent, tout revient au même symbolisme.