Nouvelle traduction littérale

15 Août,2017 | Livres et textes | 0 commentaires

Les Trois Montagnes

Les Trois Montagnes par le maître Samaël Aun Weor trace les cartes du Chemin initiatique. Il s’agit donc d’un livre qui a une importance fondamentale. Je n’entrerais pas ici dans des explications à propos de ce livre, car ce n’est pas le but du présent article.

Mon objectif est premièrement de donner un signe de vie dans mon blogue sur le Gnosticisme, que j’ai malheureusement dû mettre de côté pour une période de temps, étant occupé à travailler sur d’autres projets. Mais en même temps, informer sur un des projets sur lequel je travaille actuellement.

Cela fait longtemps que j’espère pouvoir un jour apporter une nouvelle traduction littérale française des œuvres du maître Samaël Aun Weor. En fait, je n’ai toujours pas ce temps, mais j’ai tout de même entrepris de le faire paragraphe par paragraphe, tranquillement, dans mes temps libres.

Vous vous direz probablement, « Mais pourquoi une nouvelle version française, quand ce travail a déjà été fait? ». Il y a bien des manières de traduire un livre. Et, je ne crois pas qu’il y ait de mauvaises manières. Le choix de la technique dépend de bien des choses, et aussi des préférences personnelles du traducteur.

Personnellement, je crois qu’il est très délicat de traduire l’œuvre ésotérique d’un maître. Je ne crois pas qu’il faille traduire ce genre de textes comme on le ferait pour des romans. Pour ce type d’œuvre, je préfère vraiment traduire le plus littéralement possible.

Bien entendu, les différences entre les langues, les peuples, les cultures, les interprétations, etc., rendent ce travail très délicat. Je ne crois pas qu’il soit possible de traduire fidèlement à 100% un texte. Pour la simple raison que chaque langue comporte ses subtilités, ses manières de véhiculer les messages et les émotions, etc. Comme le disent si bien les Italiens : TRADUTTORE TRADITORE, c’est à dire « Traducteur, traître » ou « Traduire, c’est trahir ». Lorsqu’on traduit une autre langue, il faut accepter le poids d’une certaine fatalité.

Mon projet est de réviser les cinq livres fondamentaux du maître en utilisant cette technique. Et de plus, les documents à télécharger seront bilingues; le texte espagnol original à gauche, et la traduction littérale française à droite. Je ne crois pas qu’il soit possible d’être plus fidèle que cela dans ce travail.

Enfin, pour vous donner un exemple du pourquoi j’ai entrepris ce travail, voici une comparaison entre la version originale (à gauche), ma traduction (au centre) et une traduction française commercialisée qui circule partout (à droite). J’ai choisi comme exemple, la première partie du chapitre 2 (veuillez cliquer sur les images afin de les agrandir).

Suivez donc le présent blogue, ainsi que les réseaux sociaux pour la prochaine mise en ligne de ces nouvelles traductions.