Le peuple de la paix

21 Oct,2016 | Extraterrestre | 0 commentaires

Le peuple Hopi d’Amérique du Nord possède une riche culture ancestrale dont les principes s’apparentent beaucoup à ceux de l’anthropologie gnostique.

L’utilisation de symboles universelle, une histoire mentionnant diverses races ayant été balayées de la face de la Terre par les éléments, un futur apocalyptique qui nous mènera vers un nouveau départ. Plus fascinante encore est la mention de dieux ancestraux à l’apparence de fourmis. Rejoignant les milliers de témoignages de partout dans le monde d’une race extraterrestre ayant cette singulière apparence. Malheureusement, comme la plupart des peuples aborigènes, ce peuple de pacifiste a subi les attaques de l’homme blanc, de l’homme moderne civilisé, qui a tenté de l’assimiler par la force.

Hopituh Shi-nu-mu

Les Hopis, contraction de Hopituh Shi-nu-mu, « le peuple de la paix », font partie du groupe amérindien des Pueblos d’Amérique du Nord. Les Hopis vivent dans le nord-est de l’Arizona, dans la région des Four Corners, une région très aride.

La langue Hopi fait partie des langues uto-aztèques. Dans les années 1930, le linguiste Benjamin Lee Whorf écrivit que la langue Hopi n’avait aucun mot pour exprimer le temps, ce qui suggérait que ce peuple avait une perception du temps différente de celle des Européens.

Le récit des origines du monde des Hopis raconte la création qui s’est faite par étapes :

  • le premier monde Tokpela (l’espace infini). À partir de l’infini, le créateur Taiowa créa le monde fini avec les terres, les animaux et des humains. Quand les humains sont devenus mauvais, ce monde a été détruit par le feu. Les hommes épargnés ont été guidés vers un nouveau monde au-dessus ;
  • Tokpa (minuit sombre) le deuxième monde, qui a finalement été couvert de glace après que les hommes ont grimpé au troisième monde ;
  • Kuskurza (la signification du terme s’est perdue), ce troisième monde auquel sont associées la direction est et la couleur rouge a été englouti sous les eaux. Les hommes ont dû chercher eux-mêmes le passage vers un nouveau monde ;
  • Tuwaqachi (le monde entier) le quatrième monde est celui que les humains habitent toujours, sa direction est le nord, sa couleur sikyangpu un jaune-blanc.
  • Une prophétie prédit la fin de ce quatrième monde, les survivants grimperont vers un cinquième.

Les Hopis sont très prolifiques en symboles. Ils utilisaient notamment la swatiska pour représenter les pérégrinations des clans.

– Wikipedia